Top Menu

Accueillir la honte et la vulnérabilité en supervision

Par Agathe Potel, Superviseur accréditée CSA, Professeur Leadership & Executive Coach à EMLYON Business School,  Lyon, France.

La situation même de supervision par le dévoilement qu’elle demande (dans une supervision on s’engage à apprendre, à se développer, à se dévoiler, à dévoiler ses pratiques, à être évalué)  et par la préoccupation d’être reconnu et jugé comme compétent  par le superviseur comme par le  supervisé est très confrontante.

Elle renvoie chacun à son imperfection, sa vulnérabilité, sa fragilité (1) ; des émotions plus ou moins fortes peuvent surgir : l’inconfort, l’embarras, la crainte de mal faire, la honte (2) (face à ses lacunes, ses imperfections, ses maladresses, ses doutes…), la culpabilité dû à un sentiment d’imposture, d’illégitimité (3), la peur d’être jugé (4) …

Or ces émotions si elles sont ignorées ou mal accueillies, peuvent avoir un effet néfaste (5) sur la supervision : perte de confiance, arrêt prématuré de la relation, limitation de l’apprentissage et de la créativité… et même engendrer des conséquences psychologiques pour les supervisés (perte de confiance en eux, en leur potentiel d’évolution…).

Au cours d’une supervision, il est donc  important que les incompréhensions et les difficultés puissent être abordées (6) : il sera déterminant d’encourager le supervisé à partager  son expérience et son ressenti ,  à nommer ses émotions,  à exprimer  ce dont il a besoin… Avant tout il s’agira pour le superviseur  de montrer une ouverture aux feedbacks et une volonté de changer pour s’adapter.

Références

  • Mehr, K-E, Ladany, N. et Caskie, G.[2010]. « Trainee nondisclosure in supervision: What are they not telling you?”, Counselling & Psychotherapy Research, Vol 10(2), p. 103-113.
  • Graff, G. [2008]. “Shame in supervision”, Issues in Psychoanalytic Psychology, 30, pp.79-94. Robine, J-M. [2011]. « Rôle de la honte » dans La supervision en psychanalyse et en psychothérapie, Delourme et Marc, Dunod (2ème Ed.).
  • Darmouni, D. et Hadjadj, R-D. [2010]. La supervision des coachs. Enjeux, pratiques et méthode, Editions d’Organisation
  • Les anglo-saxons évoquent plus la honte et la culpabilité [Graff, 2008], les français la peur d’être jugé [Darmouni, D. et Hadjadj, 2010].
  • Watkins, C. E. [2010]. “Considering characterological resistances in the psychotherapy supervisor”, American Journal of Psychotherapy, 64, pp.239-256
  • Falender, C., et Shafranske. E. P. [2008]. Clinical Supervision: A competency-based approach, Washington DC, American Psychological Association
Free Article & Newsletter Subscription

 

Please enter your details in the form to register for our quarterly newsletter…

Once submitted you will see a link enabling you to download a free copy of our article ‘Who you are is how you coach, supervise or work’

We fully respect your privacy and will never share your information

×
Free Book Chapter & Newsletter Subscription

 

Please enter your details in the form to register for our quarterly newsletter…

Once submitted you will see a link enabling you to download a free chapter from our book ‘Full Spectrum Supervision’

We fully respect your privacy and will never share your information

×